01 44 75 41 00 contact@pompe-a-biere.com Du lundi au samedi
de 15h à 20h
Mon compte
Mon panier

Votre panier est vide.

Maître Brasseur : n.m. est la personne qui supervise les opérations de brassage dans la production de la bière. Il peut parfois avoir une équipe de brasseurs à ses côtés au sein d'une brasserie.

Un trio jeune : 36 ans, un crédo : l’amertume, et un nom : Page 24.

Brasseur(s) interviewé(s) : M. Hervé Descamps (associé brasseur),M. Stéphane Bogaert (associé brasseur),M. Vincent Bogaert (associé brasseur)
Brasserie : Brasserie SAINT GERMAIN

Deux frères, Stéphane et Vincent Bogaert, et leur ami Hervé Descamps, ont créé leur brasserie en 2002, à Aix Noulette, dans le Pas de Calais : 3 jeunes Ch’ti à la page !

D’où vient ce nom, Page 24 ?
L’histoire se passe en 1146, en Allemagne, au temps de Hildegarde de Bingen, abbesse et brasseuse, doublée d’une scientifique, dont les recherches sur le houblon ont été décisives pour le futur de la bière.
Dans ses écrits, elle fait allusion à un livre « les bienfaits de la bière » dont la page 24 a disparu, une page pleine de secrets.

Cette histoire nous parle parce que c’est une histoire de houblon, et parce que l’amertume du houblon est un peu notre marque de fabrique. Nous avons décidé de créer la marque « Page 24 » en hommage à Hildegarde de Bingen, et à ses découvertes sur le houblon.

Qu’est ce qui vous caractérise ?
Nous sommes des amateurs d’amertume, et la prépondérance de l’amertume dans nos bières est une constante, à l’opposé des bières dites douces. La gamme des Page 24, nos bières Hildegarde, nos bières de saison, toutes s’inscrivent dans cette tendance.

Nous sommes des fervents défenseurs des produits régionaux, de notre terroir, Celui du Nord Pas de Calais. Notre choix dès le départ : travailler avec des matières premières locales.

Par exemple, nos houblons sont maintenant 100 % houblons des Flandres Françaises. Nous avons remplacé le houblon variété Saaz de Tchéquie par un houblon aromatique des Flandres.

Notre certitude : notre travail est un travail de la terre, nos matières premières sont agricoles, et nous créons des bières de terroir. Nous nous devons donc de travailler les matières premières de notre région. Des matières premières qui sont sur place.

Pour nous, c’est un non sens de vouloir faire du bio, et faire venir des matières premières de loin, pour obtenir le label bio. L’impact écologique du transport n’est pas pris en compte, nous ne sommes pas dans cette logique là.

Vous êtes des habitués des médailles du Concours Général Agricole. Qu’est ce que ces médailles vous apportent ?
C’est toujours important d’avoir des médailles ! Elles font plaisir c’est sûr ! Surtout quand elles sont récurrentes ! cela prouve que la qualité est toujours là.
Au-delà de cette satisfaction, les médailles nous apportent de la reconnaissance de la part du public et de la part de la profession. En tant que jeune brasserie, c’est très important.

L’impact sur notre production a été réel. Nous avons investit en production, notre capacité de brassage a été doublée. Au niveau du conditionnement, nos bouchons mécaniques sur les bouteilles 75 cl sont automatisés.

Vous ne craignez pas de sortir de la famille des brasseries artisanales ?
Nous améliorons notre capacité de production, nous ne sommes pas pour autant des brasseurs industriels ! Avec notre production de 4650 hl l’année dernière, même si nous espérons 5500 hl cette année, nous restons bien dans la famille des brasseries artisanales !

Quand on parle de brasseries industrielles, on parle de production qui atteignent des volumes comme des centaines de milliers d’hectolitres, ce qui est très très loin de notre univers !

Et la fabrication, plus encore que le volume de production, est une valeur de base dans la famille des brasseries artisanales.

Il s’agit de produire des bières sur un principe de brassage immuable, pour nous, qui brassons toujours dans des cuves de 20hl, rien n’a changé dans la fabrication de nos brassins. C’est du malt, pas d’extrait, pas de rajout d’ingrédients non naturels.

Vous êtes présents dans toute la France ?
85 % de notre diffusion est régionale, nous sommes un peu présents dans l’Ouest et sud ouest.

Quelles sont vos bières favorites ?
Orval, Westmalle, Hopus, Carolus Oopsinjoor, Chouffe. Dans le nord, St Sylvestre et Ch’ti. Des bières et des brasseurs que l’on admire, qui nous inspirent.

Le lieu idéal pour boire de la bière ?
En tant que brasseur, c’est forcément l’estaminet, un endroit de convivialité. Parce que la bière est une boisson à partager. Et à table bien sûr !

L’association Bières et Mets nous tient très à cœur, car les mariages des bières avec les plats sont toujours des sacrées surprises. Trop méconnues encore à notre goût.

Une recette préférée ?
En dehors de la traditionnelle carbonade à la bière, on aime bien un beau filet mignon de porc mariné dans la bière accompagné d’une sauce maroilles et des pommes de terre rissolées. Essayez la !

Brasserie CASTELAIN
Brasserie Historique de L'ABBAYE du CATEAU
Brasserie SAINT GERMAIN

Veuillez patienter...

Le produit a bien été ajouté au panier

Continuer vos achats Finaliser la commande


Le produit a bien été retiré du panier

Continuer vos achats Finaliser la commande